Tribune de Nicolas Doucerain – le Bac pour tous … une ineptie

By leam

Notre système éducatif est devenu inégalitaire. Les récentes réformes initiées par François Hollande sont controversées et jugées insatisfaisantes par l’ensemble des acteurs. Pourtant, il ne fait aucun doute que la réforme de l’éducation constitue une priorité pour notre nation, un enjeu fondamental pour l’avenir de notre société.

Depuis 20 ans, les politiques publiques en matière d’éducation n’ont obtenu qu’un seul résultat: la dégradation. Selon l’enquête PISA 2012 (Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves) l’écart entre les élèves performants et faibles ne cesse de s’accentuer. 20% des élèves en fin de 3ème ne maîtrisent toujours pas la lecture et l’écriture quand l’essentiel doit-être la connaissance du français et la maîtrise d’un savoir de base.

Le gouvernement avait toutes les raisons d’entreprendre une refondation de l’école. Au lieu de cela, il a préféré engager des réformes controversées (rythmes scolaires en primaire, refonte des programmes au collège…) sans vraiment tenir compte de la réalité du terrain.

Le point d’étape réalisé cette semaine à grand frais médiatique en présence des trois ministres de l’Education sous la présidence Hollande ne rassure personne, pas même les syndicats, au premier rang desquels le SNES qui dénonce ” une opération de satisfecit. Alors doit-on réellement se contenter d’une forme de nivellement par le bas de notre système éducatif? Certes 95% d’une classe d’âge obtient aujourd’hui son baccalauréat avec l’illusion selon laquelle plus on fait des études plus on a de chances d’être inséré sur le marché du travail. Illusion entretenue par les gouvernements successifs de droite comme de gauche afin de retarder au maximum l’entrée dans la vie active pour éviter à nos jeunes d’accroître encore un peu les chiffres du chômage… Une jeunesse qui a toutes les raisons d’être en colère parce qu’on lui ment. Mensonge de nos ministres qui font le choix de renoncer à l’exigence Lire la suite

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*