Le stalinisme en habit vert

Bercy a encore frappé au niveau des impôts en s’attaquant violemment aux automobilistes.

Pour les années à venir, une baisse du Bonus et une hausse spectaculaire du Malus : un impôt camouflé qui ne veut pas dire son nom !

Dans un article du POINT, un commentaire a attiré notre attention pour sa pertinence et son réalisme à ce propos.

« L’écologie est devenue une forme de stalinisme : rien ni personne ne peut les arrêter de massacrer l’économie, l’industrie, l’automobile, les citoyens !
Ils ont trouvé dans la nature le prétexte pour imposer le collectivisme qu’ils ne sont pas parvenus à imposer au nom du social, même si en France, les marxistes ont imprégné largement la culture, les médias et le secteur public omniprésent et omnipotent…C’est précisément parce que l’écologie politique n’est que l’enfant du socialisme radical, qu’elle est si puissante en France, puisque les socialistes sont parvenus à imposer leurs paradigmes grâce à leur emprise sur l’Etat, la technostructure, via des syndicats tous marxistes, une Education Nationale et des médias largement acquis à leurs thèses et diffusant la « bonne parole ».
Jamais en France, aucun gouvernement n’avait osé imposer des taxes de 20 000, 40 000, ou 50 000 euros sur des voitures neuves, répondant aux normes internationales de pollution ! Jamais aucun pays démocratique n’a osé imposer de telles taxes, de montants aussi MONSTREUX. Quand on sait que toutes les voitures ciblées par ces Fouquetinville roulant en voiture avec chauffeur (!), bénéficient de la vignette Crit’Air 1 des véhicules les moins polluants, on est en droit de s’insurger contre de telles punitions, indignes d’un pays démocratique. Les écologistes ont besoin d’assouvir leur haine des supposés riches, l’automobile restant, dans l’inconscient rouge, un signe extérieur de richesse, qu’il convient de pourchasser sans répit, car la véritable motivation de telles taxes n’est évidemment pas la protection de la nature, d’autant que l’on sait que le CO2 n’est pas un gaz polluant pour l’homme et que la France émet moins d’un pourcent du CO2 mondial.

La France se dirige de plus en plus vers une forme de dictature rouge, aux mains de minorités radicales gauchistes, qui détiennent le pouvoir médiatique et politique, sans pourtant avoir été élues, le montant ABERRANT de ces taxes en est la preuve… »

Merci à ce lecteur lucide.

Les énarques qui dirigent ce pays depuis plus de 40 ans, à la tête de la Fonction Publique, soutiennent ces staliniens et enfoncent la France dans une ère sombre, dont le pays pourrait ne pas sortir.

L’industrie a délocalisé depuis plusieurs années, le tourisme se meurt à cause du COVID, les petites et moyennes entreprises sont en grande difficulté.

Les Français attendront-ils que l’Economie soit détruite pour réagir ?

Jean-Marc SALLABERRY

A propos Jean-Marc SALLABERRY 18 Articles
Président LES REPUBLICAINS Expert Internet Ingénieur AUTOMATICIEN

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*