ACTUALITES

Un apéro avec Azouz Begag : « Pour beaucoup, j’étais le Zidane de la politique »

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Chaque semaine « L’Epoque » paie son coup. Ancien ministre à l’égalité des chances, en 2005, l’écrivain et sociologue garde une détestation tenace pour Nicolas Sarkozy. Revenu à la littérature, sans renouer avec le succès de son « Gone du Chaâba », il dit écrire en souvenir de « ses parents ouvriers agricoles et analphabètes ».