ACTUALITES

Climat: à l’Assemblée, Greta Thunberg ironise face aux attaques

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .“Vous n’êtes pas obligés de nous écouter, nous ne sommes que des enfants après tout”. La jeune militante suédoise Greta Thunberg a répondu mardi par l’ironie aux attaques mettant en cause sa légitimité à incarner le combat contre le réchauffement climatique. “Certains ont choisi de ne pas venir ici aujourd’hui, certains ont choisi de ne pas nous écouter”, a-t-elle déclaré lors d’un débat organisé à Paris à l’Assemblée nationale par un collectif transpartisan pour le climat “Accélérons”.

ACTUALITES

Mobilités, énergie-climat, bioéthique: l’Assemblée siègera à partir du 10 septembre

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Retour du projet de loi sur les mobilités, suite du texte énergie-climat et démarrage de bioéthique: l’Assemblée nationale devrait siéger dès le 10 septembre, avec un menu chargé pour une nouvelle session extraordinaire, a indiqué mardi à l’AFP une source parlementaire. Cet ordre du jour, “sous réserve des prérogatives du président de la République”, a été annoncé par le gouvernement en conférence des présidents, qui rassemble autour de Richard Ferrand les présidents de groupes politiques et le ministre des Relations avec le Parlement notamment. L’Assemblée cesse jeudi soir ses travaux pour la pause estivale.

ACTUALITES

Greta Thunberg à l’Assemblée: Bardella (RN) dénonce une “nouvelle forme de totalitarisme”

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .L’eurodéputé du Rassemblement national Jordan Bardella a dénoncé mardi “la dictature de l’émotion” et une “nouvelle forme de totalitarisme” avec la venue de l’égérie suédoise de la lutte contre le changement climatique Greta Thunberg mardi à l’Assemblée nationale. “Cette dictature de l’émotion permanente, qui plus est lorsqu’elle s’appuie sur des enfants, est une nouvelle forme de totalitarisme”, a-t-il critiqué sur France 2, estimant qu’on “est au-delà du ridicule”. “Utiliser des enfants pour afficher un fatalisme qui consiste à expliquer à toute la jeunesse que le monde est terminé, que le monde va prendre feu … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Rugy innocenté? Les enquêtes de l’Assemblée et du gouvernement sur la table

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .François de Rugy, poussé à la démission par des révélations sur ses dîners fastueux à l’Hôtel de Lassay et les travaux dans son logement de fonction, sera-t-il blanchi une semaine après? Les conclusions des enquêtes lancées par l’Assemblée et le gouvernement doivent être rendues publiques mardi. La petite dizaine de dîners épinglés par Mediapart, lorsque l’ex-ministre de la Transion écologique présidait l’Assemblée en 2017-2018, étaient tous d’ordre “professionnel”, avec journalistes et personnalités de la société civile, sait-on déjà de source proche de cette enquête demandée par l’intéressé lui-même.

ACTUALITES

L’enquête du gouvernement dédouane Rugy, en attendant l’Assemblée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . L’enquête sur les travaux dans le logement de fonction de François de Rugy a dans l’ensemble validé les dépenses engagées par l’ancien ministre de la transition écologique qui attend désormais, mardi 23 juillet, les conclusions de l’Assemblée sur ses dîners fastueux, une semaine après sa démission.

ACTUALITES

L’enquête du gouvernement dédouane Rugy, en attendant l’Assemblée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .L’enquête sur les travaux dans le logement de fonction de François de Rugy a dans l’ensemble validé les dépenses engagées par l’ancien ministre de la Transition écologique qui attend désormais mardi les conclusions de l’Assemblée sur ses dîners fastueux, une semaine après sa démission. Alors que M. de Rugy a fait savoir qu’il préparait “d’arrache-pied sa contre-offensive avec son avocat”, après une série de révélations, le rapport du secrétariat général du gouvernement publié mardi matin lui offre une première arme.

ACTUALITES

Fonction publique: les principaux points de la réforme

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Recours accru aux contractuels, mécanisme de rupture conventionnelle ou encore 35 heures effectives: voici les principales dispositions du projet de loi de “transformation de la fonction publique” en passe d’être définitivement adopté par le Parlement. Recours aux contractuels et “contrat de projet” – Afin notamment de “diversifier les viviers de recrutement”, la fonction publique pourra embaucher davantage de contractuels, y compris pour des postes de direction. Ces agents, qui n’ont pas le statut de fonctionnaires, représentent déjà environ 20% des effectifs dans les trois versants (Etat, territoriale et hospitalière).

ACTUALITES

La réforme de la fonction publique en passe d’être adoptée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Le Parlement s’apprête à adopter définitivement mardi, par un ultime vote du Sénat à majorité de droite, le projet de réforme de la fonction publique, qui prévoit notamment un recours accru aux contractuels et un mécanisme de rupture conventionnelle. Critiqué par les syndicats et la gauche, qui craignent une remise en cause du statut de fonctionnaire, le projet de loi de “transformation de la fonction publique” devrait s’appliquer au 1er janvier 2020. Il concerne 5,5 millions d’agents répartis entre Etat (44%), collectivités territoriales (35%) et hôpitaux (21%).

ACTUALITES

Ceta: “Il fallait le dire quand on était en responsabilité”, réplique Macron à Hulot

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .“Il fallait le dire quand on était en responsabilité”: Emmanuel Macron a répliqué lundi à l’ex-ministre Nicolas Hulot qui a appelé les parlementaires à s’opposer au traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), soumis mardi au vote de l’Assemblée. L’ancien ministre de la Transition écologique a incité dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire non” à ce texte, qui risque à ses yeux d’ouvrir la porte à des substances dangereuses par un abaissement des normes sanitaires. “Demain, chacun de vous aura plus de pouvoir que tous les ministres de l’Ecologie réunis.

ACTUALITES

Ceta: vote sous tension à l’Assemblée

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Après des débats musclés, l’Assemblée s’apprête à voter mardi la ratification du controversé traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta), “positif” pour l’économie française selon ses défenseurs, mais porteur de “risques” environnementaux et sanitaires d’après ses opposants. Le texte, entré pour partie en vigueur de manière provisoire il y a bientôt deux ans, suscite des réticences jusque dans la majorité LREM-MoDem, où a minima des abstentions pourraient être observées. Lundi, l’ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a appelé dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire non” … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Ceta: vote sous tension à l’Assemblée sur l’accord UE-Canada

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .Après des débats musclés, l’Assemblée s’apprête à voter mardi la ratification du controversé traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (Ceta), “positif” pour l’économie française selon ses défenseurs, mais porteur de “risques” environnementaux et sanitaires d’après ses opposants. Le texte, entré en vigueur pour partie et de manière provisoire il y a bientôt deux ans, suscite des réticences jusque dans la majorité LREM-MoDem, où a minima des abstentions pourraient être enregistrées. Lundi, l’ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a appelé dans une lettre ouverte les parlementaires à avoir “le courage de dire … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Canicule: Borne appelle les opérateurs de transport à la “mobilisation”

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE .La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a appelé lundi les opérateurs de transport “à la plus grande vigilance et mobilisation” face au nouvel épisode de canicule qui débute en France. Les opérateurs de transport sont “mobilisés pour faire face à la situation, assurer le meilleur service possible et l’assistance aux voyageurs”, selon un communiqué du ministère. La SNCF a activé lundi son plan pour faire face aux périodes de fortes chaleurs, qui prévoit notamment une “surveillance renforcée” des “matériels et infrastructures”.