YesWeHack, la start-up cyber qui fait un strike dans le CAC40

Cette jeune pousse qui vient de lever 26 millions d’euros assure fournir sa solution à 70 % des plus grosses entreprises françaises. Elle s’appuie sur une communauté de « hackeurs éthiques » et qui touchent des primes pour leurs services rendus.

Cet article est paru en premier sur lesechos.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*