Visés par une enquête pour “abus de confiance”, Mélenchon et LFI crient au scandale

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “abus de confiance” et “recel” portant sur le paiement des dommages et intérêts liés à la perquisition houleuse au siège de LFI en 2018, une “nouvelle instrumentalisation de la justice” pour Jean-Luc Mélenchon et son parti.
L’enquête révélée par le Canard enchaîné mardi et confirmée à l’AFP par le parquet de Paris vise, selon des sources concordantes, à vérifier les conditions dans lesquelles les dirigeants de LFI se sont acquittés des dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés en décembre dans cette affaire.
Selon l’hebdomadaire satirique, c’est spécifiquement le paiement de “26.500 euros de préjudice moral aux forces de l’ordre” par cinq responsables de LFI qui fait l’objet de vérifications car ces versements “ont été réglés avec le chéquier de La France insoumise”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*