Violences sexuelles : colère et mobilisation après une plainte en diffamation de la fédération d’équitation

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Une tribune signée par une cinquantaine de personnes et publiée ce mercredi dans «l’Obs» demande le retrait de la plainte déposée en plein milieu de la campagne électorale au sein de la FFE. L’ex-cavalière professionnelle Amélie Quéguiner avait accusé en février 2020 trois encadrants de viols dans les années 80.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*