Violences contre la CGT : «C’était vraiment pour nous blesser, nous faire mal»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En toute fin de manifestation ce 1er mai, des violences ciblant les syndicalistes ont fait 21 blessés dont 4 graves. Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT, était dans le cortège ce samedi. Elle dénonce des violences choquantes et l’absence d’intervention des forces de l’ordre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*