Violences conjugales: le recueil de plainte chez autrui bientôt expérimenté, annonce Darmanin

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le ministère de l’Intérieur va tester un dispositif qui permettra aux forces de l’ordre de recueillir chez autrui la plainte de victimes de violences conjugales ne souhaitant pas, par « peur », se rendre dans un commissariat, a annoncé mardi Gérald Darmanin.
« Nous allons lancer avec la ministre déléguée (Marlène Schiappa, NDLR), à partir de la fin de l’année, une expérimentation qui permettra dans certains départements que les policiers et gendarmes se déplacent » pour recueillir des plaintes, a indiqué le ministre de l’Intérieur devant la commission des lois de l’Assemblée nationale.
« Si vous êtes une femme violentée et que vous avez choisi d’être chez votre assistante sociale, votre amie, votre maman, à la mairie et que vous avez peur du commissariat (l’accueil qu’on peut vous apporter, le regard des autres, la difficulté de rentrer dans un commissariat, ce n’est jamais évident) », alors les forces de l’ordre pourront se déplacer, a-t-il poursuivi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*