Vingt-six ans après la mort d’Ibrahim Ali, Marseille « rend justice à un de ses enfants »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le maire, Benoît Payan, a inauguré, dimanche 21 février, une avenue au nom du jeune tué par un colleur d’affiches du Front national en 1995.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*