[Vidéo] “On est foutu de perdre à cause de leur égo” : Robert Ménard exhorte à l’union de la droite

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Soutenu par le RN pour les municipales de Béziers sans en être membre, mais aussi proche d’Eric Zemmour, Robert Ménard utilise depuis plusieurs mois sa liberté de parole pour appeler à une candidature unique. Jeudi 13 janvier sur Europe 1, il a également suggéré de tendre la main à Valérie Pécresse, craignant qu’une droite qui a rarement autant séduit dans les sondages voit l’élection présidentielle lui filer entre les doigts. Il a exprimé son désarroi face à ce constat sans mâcher ses mots.

Appel au pragmatisme

« Ils sont tellement stupides », s’est-il emporté au micro d’Europe 1. « Notre droite [celle d’Eric Zemmour et Marine Le Pen, NDLR], représente un tiers de l’électorat », a-t-il résumé, avant d’ajouter : « On est foutu de perdre les élections à cause de leur égo, de leurs écuries, de leurs partis ». Le maire de Béziers a renvoyé les deux candidats dos à dos, leur reprochant de prophétiser « un désastre » ou une « apocalypse » en cas de réélection d’Emmanuel Macron, tout en refusant de s’allier. « Vous êtes des fous furieux », leur a-t-il lancé.

Si les deux ne s’entendent pas, « ce sera Madame Pécresse » au second tour, prévient Robert Ménard, qui affirme par ailleurs qu’il votera pour elle dans ce cas. « Je suis pragmatique », a-t-il expliqué, jugeant par exemple que Les Républicains ne voteraient pas l’ouverture de la GPA contrairement à Emmanuel Macron. Dans cette droite à trois candidats, « il faudra que les deux qui ne seront pas au deuxième tour appellent à voter pour celui qui sera en tête », a déclaré Robert Ménard, reconnaissant que « ce n’est pas gagné ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*