[Vidéo] Anne Hidalgo commémore l’explosion de la rue de Trévise sous les huées

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

A marche forcée, Anne Hidalgo a réussi à tenir la date qu’elle s’était fixée pour obtenir un accord sur l’indemnisation concernant l’explosion de la rue de Trévise. Elle avait assuré qu’il serait trouvé avant le mercredi 12 janvier, troisième anniversaire du drame qui a fait quatre morts et une soixantaine de blessés. Mais la validation de cet accord, lundi 10 janvier, n’a pas calmé le ressentiment de certaines victimes envers la municipalité, rapporte Le Parisien.

« Méprisante »

La maire de Paris et son premier adjoint Emmanuel Grégoire étaient présents lors des commémorations et ont déposé une gerbe sur les lieux du drame. Mais ils ont alors été hués par une partie de l’assistance. Les mots « indigne » ou « méprisante » ont également pu être entendus dans la foule, précise Le Parisien. « ”Responsable mais pas coupable”, ça ne marche plus, surtout quand trois ans s’écoulent entre le drame et le soutien », a tancé le conseiller de Paris d’opposition, Aurélien Véron, dans un tweet montrant une vidéo de la scène.

La Ville de Paris est en effet mise en examen dans ce dossier, tout comme le syndicat de copropriétaires de l’immeuble détruit et GRDF. Afin de permettre une indemnisation avant que les responsabilités soient établies, les trois partis avaient accepté d’abonder un fond de soutien. Mais les associations de victimes ont régulièrement accusé Anne Hidalgo de « jouer la montre » et d’agir en fonction d’un calendrier électoral. La municipalité avait notamment insisté sur le fait que sa participation au fonds ne devait en aucun cas être interprétée comme une reconnaissance de sa responsabilité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*