Venise : pour que ma joie demeure

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Venise, c’est comme manger d’un coup une boîte de chocolats à la liqueur ». Truman Capote / « Les eucharisties du beau se reçoivent par procuration ». Régis Debray, Contre Venise / « Car survenus dans l’ombre à cette heure incertaine, ce qu’on croit l’Orient peut-être est l’Occident ». Hugo, Prélude […]

Retrouvez cet article dans le dernier numéro de L’Incorrect et en libre accès pour les abonnés.

Pour pouvoir lire cet article vous devez vous abonner :Notre Offre

L’article <i class=’fa fa-lock’ aria-hidden=’true’></i> Venise : pour que ma joie demeure est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*