Vaccination, rendez-vous saturés: les plateformes médicales rejettent la faute sur l’Etat (et sur les autres)

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

C’est pas moi <p>Chargés d’apporter aux Français désireux de se faire vacciner des solutions de prise de rendez-vous, les opérateurs Doctolib, Keldoc et Maiia refusent d’endosser la responsabilité des retards et annulations en cascade</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*