Une procédure pour prise illégale d’intérêts de longue haleine

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En 2011, Richard Ferrand aurait fait louer un bien immobilier, appartenant à sa compagne, aux Mutuelles de Bretagne, dont il était président. Mis en examen, il focalise sa défense sur les délais de prescription.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*