Une partie de la droite et le Rassemblement national convergent pour critiquer l’Etat de droit

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Après l’attentat de Nice survenu jeudi 29 octobre, des voix LR se sont élevées pour réclamer que la France « s’exonère des lois de la paix », selon les mots de Christian Estrosi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*