Un vent mauvais souffle sur la démocratie

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’agression du chef de l’Etat, le 8 juin, dans la Drôme, est le point d’orgue d’un début de campagne délétère, qu’une série de polémiques et de surenchères des extrêmes ont radicalisé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*