«Un cœur en hiver». La critique de Bernard Quiriny

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

In folio « La satire n’est jamais loin, avec quelques considérations caustiques sur l’époque et des portraits bien sentis qui donnent un ton de comédie acide à ce “roman d’après” fort réussi »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*