Tuerie de Chevaline : un homme placé en garde à vue

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les investigations piétinent depuis des années. Mais ce mercredi 12 janvier, vers 8 h du matin, les enquêteurs ont arrêté un homme qui a été placé en garde à vue, dans le cadre de l’affaire de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie). Il serait actuellement entendu pour des vérifications, rapporte BFMTV. Une perquisition est également en cours à son domicile dans lequel il vit en  couple. L’ensemble de l’intervention a été ordonnée sur commission rogatoire par le juge d’instruction en charge. Cet homme avait déjà été entendu par les autorités en tant que témoin.

Les faits

L’affaire remonte au 5 septembre 2012. Sur une petite route forestière proche du village de Chevaline, quatre corps avaient été découverts, dont trois dans une voiture garée non loin du lac d’Annecy. Il s’agissait de Saad al-Hilli, ingénieur britannique de 50 ans d’origine irakienne, de sa femme et sa belle-fille. Ils avaient été tués par balles. Un cycliste français avait également été assassiné, en recevant sept impacts de balles. Ce dernier était considéré comme une victime « collatérale », n’ayant pas de rapport direct avec l’affaire. Les deux filles du couple al-Hilli ont en revanche survécu au massacre. L’une d’entre elles avait été blessée.

Une reconstitution en 2021

Depuis, l’enquête avance lentement. Peu de temps après le massacre, un mystérieux motard avait été aperçu près de la scène de crime. Son portrait-robot avait d’ailleurs été diffusé par les autorités afin de le retrouver, en vain. Cette piste avait été finalement abandonnée en 2015. En septembre 2021, une opération de reconstitution avait eu lieu dans le but de retracer le parcours du meurtrier et de le chronométrer, rappelle BFMTV. Les enquêteurs tentaient de savoir s’ils n’étaient pas passés à côté d’un élément pouvant mener au tueur présumé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*