Treize raisons pour en finir avec le délit d’outrage

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Vendredi, l’aide-soignante Maré Ndiaye sera jugée pour «outrage» et «rébellion», après avoir été violemment interpellée lors d’une visite d’Emmanuel Macron à Mulhouse, le 25 mars. Ce délit est obsolète et doit être abrogé du code pénal, plaide un collectif.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*