Tollé après des soupçons d'instrumentalisation d'un syndicat lycéen pro-Blanquer

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Un syndicat lycéen qui aurait été téléguidé par le ministère de l’Education pour soutenir les réformes du gouvernement: les nouvelles accusations portées contre “Avenir lycéen”, déjà soupçonné d’avoir dilapidé des subventions publiques, ont provoqué un tollé qui pourrait éclabousser Jean-Michel Blanquer.
A l’unisson, les principales organisations lycéennes rejointes par le syndicat enseignant Snes-FSU ont crié au scandale samedi et sommé le ministre de faire la lumière sur un “coupable mélange des genres” et une possible “instrumentalisation” d’un mouvement de jeunesse à des fins politiques. “Avenir lycéen” a, lui, rejeté en bloc ces accusations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*