TikTok, l’appli dont les jeunes raffolent…et les pédophiles aussi

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

De mal en pis Un temps interdite en Inde, au Bangladesh et en Indonésie, l’application du groupe chinois ByteDance, également condamnée par la justice américaine, soulève de nombreuses inquiétudes, dont celles de l’exposition de préadolescentes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*