Temps de parole, frais de campagne : les zones grises du « président candidat »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les oppositions accusent Emmanuel Macron d’user de la fonction présidentielle pour promouvoir son bilan dans les médias sans se déclarer officiellement. Le temps de parole, le calcul des frais de campagne et le travail des conseillers de l’exécutif sont autant de questions épineuses pour le président-candidat.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*