Sur l’école, Emmanuel Macron joue l’apaisement

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La forte mobilisation des enseignants lors de la grève de jeudi a pris de court l’exécutif, qui ne peut se permettre de voir le mouvement dégénérer, à trois mois de la présidentielle. Le chef de l’Etat est tenté de se désolidariser du ministre de l’éducation mais il est trop tard pour lui faire jouer les fusibles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*