Summer White : notre critique

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Un sujet rare et casse-gueule : l’amour indéfectible que porte un adolescent à sa mère célibataire. Malheureusement plus célibataire pour longtemps : en s’amourachant, la mère casse trop vite ce lien qui paraissait incorruptible, et l’enfant unique ne tarde pas à sombrer dans les tourments d’une folie prédatrice et justicière. Premier long métrage d’un jeune réalisateur mexicain prometteur, Summer White est un portrait intimiste et sauvage où l’on peut lire en filigrane toute la violence secrète d’un pays qui semble parfois incapable d’émancipation.

Lire aussi : Ran : notre critique […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Summer White : notre critique <img class='plus-nav-icon-menu icon-img' src='https://lincorrect.org/wp-content/uploads/2020/07/logo-article-small.png' style='height:20px;'> est apparu en premier sur L'Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*