Soldats français décédés au Mali : le prix de l’opération Barkhane

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Treize militaires français sont morts lundi soir au Mali dans un accident d’hélicoptère. L’Incorrect revient après ce drame sur le sens de l’intervention française au Sahel. 

 

 

Contrairement à ce qu’écrit Proust, l’habitude ne rend rien supportable. Une fois de plus depuis ces dernières années, la France est dans un deuil dont l’amertume n’a rien à envier aux précédents. Le lundi 25 novembre au soir, treize soldats français engagés au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane ont trouvé la mort dans la collision de deux hélicoptères. Trois appareils, deux hélicoptères d’attaque Tigre et un autre de transport de modèle Cougar, étaient engagés pour assister des forces au sol dans le pistage d’une colonne djihadiste. C’est durant la poursuite, alors qu’ils volaient à un altitude assez basse où ils sont moins susceptibles d’être touchés par des tirs venus du sol, qu’un des Tigre et le Cougar se sont percutés.

Il pourrait malgré tout sembler légitime de s’interroger sur cette opération où des soldats français perdent la vie  à plus de quatre mille kilomètres de Paris. 

L’article Soldats français décédés au Mali : le prix de l’opération Barkhane est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*