Séparatisme: ces filles que leurs familles musulmanes n’envoient plus à l’école

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Marche arrière <p>Les plus jeunes ne sont pas inscrites dans un établissement tandis que leurs aînées sont retirées du primaire ou du collège</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*