Scandale du Mediator : l’influence à l’audience

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Deux mois après la clôture du procès principal, s’est ouvert lundi à Paris le volet «lobbying» de l’affaire. A la barre, Claude Griscelli, ancien grand médecin, Marie-Thérèse Hermange, ex-sénatrice, et Jean-Philippe Seta, numéro 2 de Servier, tous trois accusés d’avoir joué de leur position pour minimiser la responsabilité du laboratoire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*