Sauvetage d’Atos: l’offre de Onepoint et Layani choisie face à Kretinsky

Le verdict est enfin tombé pour Atos après un long feuilleton: le conseil d’administration du groupe informatique français, lourdement endetté, a annoncé mardi choisir l’offre de reprise du consortium mené par Onepoint, son principal actionnaire, au détriment de celle de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky.
« Atos travaillera avec le consortium Onepoint (emmené par David Layani, NDLR) pour parvenir à un accord définitif de restructuration financière qui sera ensuite mis en oeuvre par le biais d’une procédure accélérée dédiée d’ici juillet 2024 », a indiqué le groupe informatique français, dans un communiqué.
L’offre bénéficie « du soutien d’un grand nombre de créanciers financiers d’Atos et assure ainsi avec plus de certitude la conclusion d’un accord définitif de restructuration financière », a-t-il ajouté.

Cet article est paru en premier sur challenges.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*