Relaxe pour Jean-Marie Le Pen après ses propos sur la « fournée » en 2014

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://www.challenges.fr/assets/img/2021/10/29/cover-r4x3w1000-617c1a8ce75af-94200410a570ba834d40c2d45db821f1705b49cd-jpg.jpg

La justice a relaxé vendredi l’ex-président du Front national (FN) Jean-Marie Le Pen, jugé pour provocation à la haine raciale, sept ans après sa phrase sur la « fournée » qui avait suscité un tollé et semé la discorde dans son parti.
Dans une vidéo diffusée le 6 juin 2014, l’élu d’extrême droite, alors député européen, s’en était pris aux artistes engagés contre le FN, tels Yannick Noah, Guy Bedos et Madonna. A l’évocation par son interlocutrice du nom de Patrick Bruel, d’origine juive, Jean-Marie Le Pen avait déclaré : « Ça ne m’étonne pas!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*