[Réaction] Grégor Puppinck : « Inscrire un droit à l’avortement dans la Constitution vise à empêcher de prévenir le recours à l’avortement, réduire le droit à l’objection de conscience et la liberté d’expression des militants pro-vie »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://media.bvoltaire.fr/file/Bvoltaire/2022/11/G-Puppinck-V2-616x410.jpg

Le projet de Marine Le Pen est de constitutionnaliser ce qui est dans la législation actuelle sur l’IVG, qui garderait donc les mêmes limites et conditions. C’est moins grave, mais c’est tout de même une mauvaise idée.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*