Rave party à Redon : l’intervention policière contraire aux «principes de base des Nations unies», selon Amnesty

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Un rapport de l’ONG de défense des droits de l’homme critique vivement la répression des festivaliers menée par les forces de l’ordre lors de la freeparty dans cette commune d’Ille-et-Vilaine en juin dernier. Plusieurs dizaines de personnes avaient été blessées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*