« Qui peut croire que la mise en examen d’un ministre résulte d’une instrumentalisation de la justice par “une poignée de magistrats” ? »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Récusant tout prétendu agenda politique des juges dans l’affaire Dupont-Moretti, Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature, souligne et dénonce, dans une tribune au « Monde », l’engagement des plus hautes autorités de l’Etat en faveur du ministre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*