Qui, mais qui ? Arctic Monkeys

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les Beatles venaient de la ville portuaire de Liverpool, Oasis (et les Smiths) de Manchester l’industrielle, les Arctic Monkeys, eux, s’ils ne viennent pas du pôle Nord, sont nés, du moins, dans le nord de l’Angleterre, à Sheffield, site incontournable de la sidérurgie anglaise. Les cinq jeunes hommes, qui se rencontrent entre l’enfance et l’adolescence, unissent leur force en 2002. Ils ont tout juste quinze ans, l’album Is This It des Strokes est sorti un an plus tôt et les lads ont pris ces onze titres en pleine poire. Leur vie en sera changée. 

Les vedettes de la génération Myspace 

Comme un million de groupes avant eux, ils se font offrir à Noël leurs premiers instruments, s’entraînent dans leurs chambres avant de demander à leurs parents d’utiliser un garage pour commencer les répétitions. Comme mille autres groupes, ils auraient pu avoir un succès d’estime qui leur aurait permis de draguer de jeunes Anglaises au bal de fin d’année et devenir les uns avocats, les autres caissiers, junkies ou chômeurs. Ce sont des choses qui arrivent plus souvent que de devenir des vedettes mondiales. Mais le succès tombe, qui tient à la rencontre entre un groupe et une époque. […]

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

L’article Qui, mais qui ? Arctic Monkeys est apparu en premier sur L’Incorrect.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*