« Quand Macron tente de faire oublier Bonaparte »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La pratique d’un pouvoir solitaire de type bonapartiste est souvent reprochée au chef de l’Etat. Dans sa chronique, Françoise Fressoz, éditorialiste au « Monde », analyse les mouvements qu’il tente d’initier pour gommer cette image avant d’aborder deux échéances capitales : les élections régionales de 2021 et la présidentielle de 2022.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*