« Quand la mondialisation se grippe, les coûts deviennent prohibitifs », affirme le patron de Saint-Gobain

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lesechos.fr/

https://media.lesechos.com/api/v1/images/view/627dd7ceb4c0eb3e7d4bf456/640x360/0701538000339-web-tete.jpg

Si on sait qu’elle coûtera cher, la transition climatique, « une urgence », « est aussi une chance », estime le directeur général de Saint-Gobain, Benoit Bazin. Il plaide pour un investissement massif dans la rénovation des bâtiments.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*