« Projet Pegasus » : un téléphone portable d’Emmanuel Macron dans le viseur du Maroc

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En 2019, les numéros du chef de l’Etat, du chef du gouvernement de l’époque, Edouard Philippe, et de quatorze ministres alors en exercice ont été sélectionnés pour une éventuelle mise sous surveillance par le logiciel espion Pegasus pour le compte des renseignements marocains.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*