Projet de loi sur l’IVG : l’Académie de médecine et l’Ordre des médecins défavorables

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La première estime qu’un délai de 14 semaines «augmente le recours à des manœuvres chirurgicales qui peuvent être dangereuses pour les femmes», le second que «la disparition de la clause de conscience ne permettra pas de répondre aux difficultés qui peuvent se poser à nos concitoyennes souhaitant avoir recours à une IVG».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*