Projet de loi sur le renseignement : « C’est la logique de la surveillance de masse qui est pérennisée »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dans une tribune pour « Le Monde », les juristes Arthur Messaud et Martin Drago alertent sur le fait que le texte examiné cette semaine au Sénat rend possible l’utilisation de « boîtes noires » capables d’analyser les comportements de toute la population, et qu’il contraint les opérateurs Internet et de téléphonie à coopérer avec le gouvernement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*