Procès de Jonathann Daval : autopsie de l’intime

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Depuis une semaine, la cour d’assises de la Haute-Saône dissèque la vie intérieure du couple et la personnalité d’un accusé entre immaturité et désir de plaire. Ce dernier, qui a reconnu avoir tué sa femme, Alexia, encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Verdict ce samedi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*