Procès «Charlie» : à l’imprimerie, «j’ai arrêté de respirer, de bouger»

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Mercredi, le gérant de l’entreprise de Seine-et-Marne où s’est achevée la traque des frères Kouachi, Michel Catalano, et son ancien employé, Lilian, ont raconté à la barre leur prise d’otages.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*