Présidentielles : L’Etat Préférable

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://adcasescom.files.wordpress.com/2022/04/maclep-1.jpg

Article n° 164 du 13 avril 2022, écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

« Le choix en politique n’est pas entre le bien et le mal mais entre le préférable et le détestable » écrivait Raymond Aron. Cette citation, maintes fois reprise par les commentateurs, reste d’actualité et présente même une certaine forme visionnaire à l’occasion de ces deux semaines de réflexion laissées aux électeurs pour un choix définitif de Président(e) entre les deux tours. Présidentielle 2022: Découvrez la carte des résultats du 1er tour – Challenges On voit bien, lors de ce premier tour, que les candidat(e)s emprunt(e)s de saupoudrages et qui n’ont pas réellement fait de choix, ont été laminés.

Valérie Pécresse n’ a pas clairement manifesté de rejet de l’extrême droite, encouragée en cela par le choix de la primaire, un LR hésitant, et par un second du navire en la personne d’Eric Ciotti, manifestement au-delà de la frontière républicaine. Valérie Pécresse, sous les 5%, lance un appel aux dons | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) Anne Hidalgo n’a pas rejeté frontalement la multi-candidature de gauche, que ce soit en s’effaçant ou en s’affirmant. Le résultat d’Anne Hidalgo signe une déroute historique du PS | Le HuffPost (huffingtonpost.fr) Y. Jadot n’a pas tenté lui-même une forme d’expression « gouvernante » de l’écologie mais a ménagé la chèvre et le chou (l’écologie responsable et l’écologie régressive). La déception de Yannick Jadot, nouvelle occasion manquée de l’écologie politique à la présidentielle (lemonde.fr) Ces candidats ont été radiés purement et

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*