Présidentielle : les raisons d’un « gauchemar »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

ANALYSE. En depit d’un sursaut en 2012, la gauche n’a cesse de sombrer ideologiquement, rompant avec ses fondamentaux, ses intellectuels et, surtout, ses electeurs historiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*