Présidentielle 2022 : L’Oubli du Futur

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://adcasescom.files.wordpress.com/2021/11/oubli-1.jpeg

Article écrit par : Ad Case https://adcasecom.agency/blog

Le principe d’une échéance électorale reste la mise en compétition de projets et d’acteurs politiques tournés vers le futur qui suit 2022. Mais les candidats sont bloqués sur le présent et le passé, en oblitérant l’ensemble des progrès en cours ou à venir. Jean-Luc Moudenc : « Ni remède ni poison, le progrès doit être interrogé » – Le Point Les problèmes du présent sont certes nombreux mais à quelques mois des élections, qui peut prédire ce qu’il en sera à ce moment-là, et dans le moment suivant. Un moment, au rythme d’aujourd’hui, se compte en semaines, pas toujours au pluriel, et parfois en mois ou années pour les épreuves mondiales comme la pandémie de Covid 19 ou le terrorisme international, entre autres. Par ailleurs, les propositions d’aujourd’hui, réduites aux attractions d’audience, se limitent à quelques sujets obsessionnels ou récurrents, (immigration, sécurité) sans tenir compte de la hiérarchie des préoccupations des français. Présidentielle 2022 : l’immigration est-elle vraiment la préoccupation première des Français ? – Le Parisien

L’autre constat est que, mis à part quelques discrètes conférences (France 2030 par ex), l’appréhension du futur est toujours signifiée sous une forme dangereuse, angoissante, ou conditionnée par des milliards improbables ou théoriques. Informatique quantique : Emmanuel Macron dévoile un plan à 1,8 milliard d’euros pour rester dans la course à l’ordinateur parfait (20minutes.fr) Le futur politique a une opportunité de parler de ce que seul l’avenir peut offrir, en particulier en ces temps troublés :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*