Présidentielle 2022 : Ciotti a appris “avec tristesse” la décision de Peltier de rallier Zemmour

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« J’ai appris cette décision avec tristesse. » C’est en ces termes qu’Éric Ciotti a évoqué le ralliement de Guillaume Peltier à Éric Zemmour, lundi 10 janvier, au micro de LCI. Le député LR des Alpes-Maritimes a ensuite assuré être « pour la loyauté en politique et la clarté », raison pour laquelle il assure « regretter [la] décision » de l’ancien numéro deux des Républicains. La veille, au micro de Sonia Mabrouk sur Europe 1, le député du Loir-et-Cher avait en effet annoncé rejoindre la campagne du candidat de Reconquête qui, à ses yeux, est le « seul candidat du RPR ».

Ce ralliement : un « épiphénomène » pour Marine Le Pen

Éric Ciotti n’est pas la seule personne à avoir commenté cette annonce. Ainsi, sur le plateau de BFM TV, Marine Le Pen, a raillé ce lundi le renfort de Guillaume Peltier, qu’elle considère comme un « épiphénomène »« On parle aujourd’hui de choses beaucoup plus importantes que les changements de chapelle de Guillaume Peltier, qui sont par ailleurs très fréquents », a estimé, d’un ton moqueur, la candidate du Rassemblement national à l’élection présidentielle de 2022.

Pour rappel, Guillaume Peltier a fondé le mouvement La Droite Forte, au sein du parti des Républicains. Il a débuté sa carrière politique au sein du Front national des jeunes, avant de rejoindre le Mouvement pour la France – de Philippe de Villiers – puis Nicolas Sarkozy, en 2012. En faisant part de sa décision de rejoindre l’ex-essayiste et journaliste, l’ex-président du groupe LR à l’Assemblée nationale dit avoir fait un choix « de conviction ».

Éric Ciotti, qui s’est décrit comme un « homme de loyauté » sur le plateau de LCI, à l’occasion de la même interview, a par ailleurs renouvelé sa « confiance » et son « amitié » envers Valérie Pécresse ; qui selon lui est « la seule à pouvoir battre » l’actuel président de la République. « Je veux que notre pays se redresse, pour cela, il ne faut pas qu’Emmanuel Macron voie son bail renouvelé », a-t-il ensuite développé. Après quoi, le député a lancé « un appel solennel à tous les électeurs de droite, à tous ceux qui sont désespérés par la situation de notre pays, qui veulent de l’ordre ». Un point de vue qu’il a ensuite poursuivi de cette manière : « Il n’y a qu’une seule candidate qui peut battre Emmanuel Macron, c’est Valérie Pécresse. »

Quelques instants plus tard, toujours auprès de la chaîne d’information, Éric Ciotti a fait référence à « ceux qui sont tentés par Éric Zemmour ou sont partis chez Marine Le Pen ». À tous ces citoyens, il leur demande « de revenir et d’avoir un vote de responsabilité ». Avant d’estimer qu’« on voit bien que Valérie Pécresse est en mesure de faire jeu égal avec Emmanuel Macron », puis de décrire cette dernière comme étant « une femme de droite sincère [et] concrète ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*