Présidentielle: 2011, la chute de DSK rebat les cartes de la présidentielle

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’ÉTÉ AVANT LA PRÉSIDENTIELLE (2/6) – Le directeur général du FMI faisait figure de favori face à Nicolas Sarkozy. Son arrestation à un an du scrutin a plongé toute la classe politique dans la stupeur. À commencer par les socialistes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*