Pour la majorité, les législatives virent déjà au casse-tête

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://focus.nouvelobs.com/2021/10/26/0/0/0/0/800/600/0/0/ac6425c_307648144-rea-298934-038.jpeg

En 2017, LREM avait dû faire un large appel à candidatures. En 2022, le contraire pourrait arriver. Entre les ministres sans circonscription à caser et les nombreux alliés à ménager, les négociations pour les investitures risquent d’être serrées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*