«Pour en finir avec la société de défiance, il faut repenser la façon dont la France est gouvernée». La chronique d’Erwan Le No

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Choix publics <p>«&nbsp;​La verticalité du pouvoir est triplement remise en cause : par ses limites intrinsèques, par ses insuffisances conjoncturelles et par la concurrence de nouvelles formes de confiance. Plus que jamais, la centralisation est malvenue&nbsp; »</p>

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*