Pour comprendre l’opinion au 21ème siècle, il faut sacrifier les vieilles méthodes

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En termes d’étude de l’opinion, les exigences des entreprises ont changé. Priorité désormais aux études marketing conduites dans des délais courts et connectées aux autres indicateurs de performance. Dans ce nouveau contexte, le vecteur numérique s’est logiquement imposé comme un terrain d’opportunités. Une bonne nouvelle, à condition de s’affranchir de certains marronniers méthodologiques qui n’y ont pas leur place.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*