Politique Branding

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

https://0.gravatar.com/avatar/9e81e582a812614ba4324ed803c34215?s=96&d=identicon&r=G
Article écrit par : https://adcasecom.agency/

L’image des femmes et hommes politiques, emportée par celle de la politique en général, mérite d’accéder aux soins intensifs.

La réalité de l’opinion publique de ce monde qui nous gouverne (gouvernement + députés) ou qui conteste (opposition) est catastrophique. Plus que jamais, la France se distingue par un niveau de confiance dans les institutions nationales deux fois inférieur à celui de nos voisins comme le montre cet extrait du baromètre CEVIPOF datant de mars 2020 . Les administrations élues localement sont, à l’inverse, à un niveau de confiance plutôt élevé.

L’évolution de la perception populaire des fonctions majeures de l’Etat ne donne pas de meilleurs résultats avec l’abîme connu de l’épisode « gilets jaunes », entre autres défiances de l’opinion (réforme des retraites), et une remontée naturelle vers des mini-sommets les plus bas qui soient. La réalité du problème ne peut être niée, même si elle est souvent évacuée d’un revers de manche par les responsables politiques par un « C’est endémique en France ». Le déni est rarement le début d’une solution :

On se rend compte que l’opinion des responsables politiques et de l’Etat ne fonctionne vers le haut qu’en cas de « problème grave auquel l’Etat fait face » : les attentats, la Covid19. La porte est grande ouverte aux complotistes de tous bords pour analyser cette dernière affirmation. Quoi qu’il en soit, elle est objective, et on constate avec regret que le monde politique ne

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*